Les cours de conduite, de sensibilisation et de 1ers secours ont lieu tout l'été sans interruption. Plan de protection COVID.

FAQ - Examen pratique

  Où passer cet examen dans le canton de Vaud ?

A Cossonay
A Yverdon-les-Bains
A Aigle
A Nyon

  Comment s’y inscrire ?

Vous devez retourner l’inscription au service des autos en précisant le lieu et la date désirés. Pour savoir si l’examen est maintenu en cas de neige ou de verglas, consultez le site internet www.san.vd.ch. Vous pouvez également téléphoner le jour même de l’examen dès 7h15.

  Conditions d’admission

Vous devez posséder un permis d’élève conducteur valable et avoir suivi le cours de théorie de la circulation routière dispensé par un moniteur de conduite agréé. L’attestation du cours de théorie de la circulation routière est valable 2 ans à compter de sa date d’émission. Les détenteurs des catégories et sous-catégories A, A1 ou B1 peuvent directement effectuer l’examen pratique.

  Quel véhicule utiliser ?

Une voiture automobile de la catégorie B, en parfait état d’entretien, atteignant une vitesse d’au moins 120 km/h. En conditions hivernales, les pneus d’hiver sont obligatoires. Les voitures qui ne sont pas équipées de double commandes ou d’un frein à main efficace, placé entre les sièges avant et directement accessible à l’expert, ne sont pas admises pour les examens (à 30 km/h, le freinage ne doit pas excéder 14 mètres). Le compteur kilométrique doit être entièrement visible depuis la place du passager.

  Comment se préparer à cet examen ?

L’entraînement individuel est évidemment très important mais, pour qu’il soit pleinement efficace, nous sommes convaincus qu’il doit reposer sur une solide formation de base. A notre avis, la personne la plus qualifiée pour vous dispenser cette formation est un moniteur d’auto-école. Investir dans cette formation vaut la peine car un ou plusieurs échecs à l’examen, faute d’une formation suffisante, vous coûteront de l’argent et un stress supplémentaire. Être bien formé augmente votre sécurité et votre plaisir de conduire.

  Comment se déroule-t-il ?

Veuillez vous présenter à l'heure au rendez-vous avec :

Votre permis d’élève conducteur,

Le permis de conduire que vous auriez déjà obtenu pour d’autres catégories de véhicules,

Le permis de circulation original du véhicule utilisé pour l’examen,

Une pièce d’identité (passeport, carte d’identité ou livret de séjour; aucune autre pièce d’identité ne sera acceptée pour justifier l’identité).

Tous les documents doivent être des originaux, nous n’acceptons pas les photocopies d’un document officiel.

L’examen comprend :

La conduite dans le trafic,
Des parcages en circulation,
Des manoeuvres.

  Objectifs

Lors de l’examen pratique l’expert contrôlera vos capacités dans les domaines suivants :

Préparation et contrôle technique du véhicule :

Utiliser correctement l’ensemble des équipements du véhicule, c’est-à-dire être capable de trouver et utiliser les différents éléments de commandes (éclairage, dégivrage, essuie-glace, lave-glace) du véhicule par automatisme tout en gardant une attention soutenue sur la chaussée. Etre capable de contrôler les différents éléments de sécurité selon les prescriptions d’utilisation du constructeur.

Comportement dans la circulation :

Conduite économique et respectueuse de l’environnement tenant compte du régime du moteur, des rapports, du freinage et de l’accélération. Attention : observation panoramique, utilisation correcte des rétroviseurs, vision lointaine, moyenne et rapprochée. Priorités : priorité aux carrefours, aux cédez le passage et dans d’autres situations (changement de direction ou de voie, manoeuvres particulières). Position correcte sur la chaussée, sur les voies de circulation, dans les carrefours à sens giratoire, en fonction du type et des caractéristiques du véhicule ; anticipation de la position à occuper sur la chaussée. Distance de sécurité : maintien d’une distance adéquate à l’avant, à l’arrière, et sur les côtés ; maintien d’une distance de sécurité adéquate aux autres usagers notamment les plus vulnérables. Vitesse : respect des vitesses maximales autorisées ; adaptation de la vitesse aux conditions atmosphériques et de la circulation ; maintien d’une vitesse permettant de s’arrêter sur la distance visible et libre ; adaptation de la vitesse à la vitesse générale des usagers de la route de même catégorie. Feux de circulation, signaux, marquage et autres éléments : comportement correct aux feux de circulation ; respect des indications des agents réglant la circulation ; comportement correct en présence de panneaux de signalisation et de marques routières. Signalisation : donner en temps utile les signaux nécessaires et corrects ; indiquer correctement les changements de direction ; réagir de manière appropriée à tous les signaux donnés par les autres usagers de la route. Freinage : ralentir à temps, freiner en fonction des circonstances ; anticipation ; effectuer d’une manière déterminée un freinage d’urgence sur la plus courte distance possible, c’està- dire par un appui énergique sur la pédale de frein permettant la mise en fonction de l’ABS.

Manoeuvres :

Parvenir à manoeuvrer le véhicule avec aisance et sûreté lors de divers exercices (tous types de parcages, marche arrière, demi-tour et démarrage en côte) en utilisant la marche avant et marche arrière, tant en palier qu’en montée ou en descente.

  Que se passe-t'il en cas d’échec ?

Dans tous les cas, l’expert vous communiquera les motifs de votre échec. Ces motifs seront également indiqués sur l’invitation à reprendre un nouveau rendez-vous. L’examen échoué vous sera facturé.

L’art. 23 al. 1 de l’ordonnance réglant l'admission des personnes et des véhicules à la circulation routière (OAC) stipule que quiconque échoue deux fois à l’examen pratique ne peut être admis à un nouvel examen que si un moniteur de conduite atteste que sa formation de conducteur est achevée.

Selon le même article alinéa 2 quiconque échoue trois fois à l’examen pratique ne peut être admis à un quatrième examen qu’à la suite d’un test favorable selon l’art. 16 al. 3 de l’OAC.

  En cas de non présentation ?

Nous distinguons deux cas :

L’examen est reporté pour une raison qui ne relève pas de votre responsabilité (par exemple : neige, verglas ou accident en cours d’examen). Dans ce cas, nous ne vous demanderons pas d’émolument.

Il est reporté pour une raison qui relève de votre responsabilité ou pour les raisons suivantes (même si le rendez-vous a été demandé par un tiers - moniteur de conduite) et sera facturé :

Oubli d’un document obligatoire, permis d’élève, permis de circulation, pièce d’identité etc. Votre véhicule est en mauvais état d’entretien (pneu compris) et/ou il a été modifié de façon illicite. Arrivée tardive.

  Important

Lorsque vous êtes détenteur d’un permis d’élève de la catégorie B, la réussite de l’examen théorique correspondant ne vous autorise toutefois pas à piloter un motocycle dont la puissance est limitée à 50 cm3 . Seule la délivrance d’un permis d’élève pour cette catégorie vous permettra de piloter un tel véhicule.

  Durée de validité du permis d’élève

Le permis d’élève conducteur est valable 24 mois.

  Prolongation du permis d’élève

Depuis le 1er août 2011, plus aucune prolongation de permis n'est accordée. Cette application découle de l'article 16 de l'Ordonnance réglant l'admission à la circulation routière (OAC).